Phu Quoc: scooter, plage de rêve et "douche" tropicale

C'est avec le doux clapotis des vagues tout autour du bungalow que nous émergeons après une nuit délicieusement réparatrice. De suite, une seule envie: un petit plongeon matinal, tout au bout de notre ponton. Sensation magnifique, l'eau doit être à 26-27 ° et parfaitement limpide. Que du bonheur. Après quelques photos, nous rejoignons Nana qui est déjà aux fourneaux pour la préparation du petit-déjeuner. Au choix: jus de fruits frais, café à la vietnamienne (au départ surprenant mais très bon), crêpes, smoothies et plats salés. Un pur délice. Et notre hôte est toujours autant aux petits soins, le sourire aux lèvres. 

Bon, le ciel est plutôt nuageux mais la température frôle déjà les 28° et l'air est très agréable. Nous décidons de partir à la découverte de l'île avec une petite moto, que nous loue Nana, au prix de 4 € pour la journée. Après quelques minutes pour apprivoiser la machine et tenter de comprendre comment fonctionne le code de la route vietnamien (c'est simple, il n'y en a pas vraiment, chacun se faisant sa place au gré de klaxons et regards plus ou moins appuyés. Je comprends assez vite que klaxonner signifie "attention, je passe, mets toi un peu sur le côté"), nous prenons la direction du Sud, vers la plage de "Bai Sao", qui est souvent répertoriée parmi les plus belles du Vietnam et d'Asie.

Nous y arrivons en 45 min et nous ne sommes pas déçus: grande plage de sable blanc, cocotiers, eau turquoise cristalline: tous les ingrédients d'une carte postale. 

Début d'après-midi, un groupe vietnamien débarque sur la plage avec un enthousiasme communicatif. Au départ, on ne comprend pas bien si il s'agit de touristes venus de la ville ou d'employés d'une entreprise réunis pour une mise au vert. Quoi qu'il en soit, ils semblent très heureux d'être là. L'alcool de riz coule à flot et l'ambiance est très festive. Vient alors le moment de jeux d'épreuves en équipe: courses de brouettes, roulés-boulés dans le sable. Même si nous n'avons pas tout compris, le moment était très amusant. Voyez plutôt:

 

Après y avoir passé une bonne partie de la journée, le ciel devient tout à coup très menaçant et, en quelques minutes, une grosse averse débute, pile poil au moment d'enfourcher notre monture... C'est donc sous une bonne "drache" tropicale que nous reprenons la route. 

Inspiration pour une prochaine collection :) 

Après un petit détour par une cascade nichée dans la partie la plus boisée de l'île, nous revenons à notre bungalow, impatients de se mettre à table! Demain, nous garderons notre moto pour explorer un peu plus cette île de Phu Quoc qui nous a laissé une bien belle impression pour la première journée.


1 commentaire

  • Waouh.! Ça à l’air super.. Bonne idée que ce journal on va aussi un peu voyager avec vous ?. On en a besoin avec notre fichue météo belge ? ?
    Profitez bien et mettez nous en pleins les yeux bisous de nous

    Fauvarque André

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés