Delta du Mekong: marché flottant et randonnée à vélo

Un lundi matin bien chargé

Réveil à 5 heures, avec une température qui avoisine les 25 °. L'air est chaud et humide. Je me brosse les dents en compagnie d'un québéquois (l’accent ne trompe pas) d'une cinquantaine d'années venu saluer sa fille qui voyage pendant 2 mois en Asie. Pensant au départ qu'il nous accompagne au marché flottant, il m'indique que pas du tout: il ne se remet toujours pas du décalage horaire (12 heures pour eux!) et il lui faudra encore quelques jours pour se régler me dit-il. Très chouette rencontre matinale. Le moteur bruyant de la barque brise le silence et le calme environnant, couvrant les bruits de grenouilles et autres animaux non identifiés qui peuplent la rivière. Il est temps d'embarquer, nous sommes 8 à bord, il fait nuit et c'est vraiment une sensation très particulière et inédite pour un lundi matin...

Lever du soleil et café flottant

Nous voguons à faible allure, découvrant les Vietnamiens au réveil dans leurs maisons, bicoques faites de bric et de broc qui bordent la rivière. L'eau est trouble et on détecte quelques mouvements suspects. Alors que je me tâte à tremper la main (tapez "poissons dans le Delta du Mekong sur Google et vous serez moins moqueurs :)), on voit ici et là quelques Vietnamiens en pleine toilette matinale ou penchés sur leur lessive quotidienne. Quelques enfants profitent aussi d'un petit bain avant de se rendre à l'école. 

Nous approchons de notre destination et déjà un homme dirige sa barque vers nous, s’amarre avec une grande virtuosité à notre embarcation et c'est parti: petit café préparé en 2 minutes (le café vietnamien, servi chaud ou froid, est vraiment excellent). Le ton est joyeux et la transaction rapide (30 cents).

Les bateaux sont de plus en plus nombreux mais la promesse a été tenue: mis à part quelques autres bateaux destinés aux touristes, nous sommes entourés de vietnamiens. Leur sourire, leur enthousiasme et leur énergie contagieuse sont vivifiants. On assiste à une valse de marchandises en tous genres. Les fruits et légumes s'échangent, le troc est roi et le lieu est absolument fantastique, difficilement descriptible et incroyablement photogénique. Une seconde puis une troisième barque nous accoste. Voici le petit dej', au menu: le fameux Banh Mi (pain français comparable à la baguette française, vestige de la colonisation, garni de lamelles de porc, de crudités croquantes et d'une sauce relevée) et nouilles. Un délice.

Quelques photos qui reflèteront bien mieux l'atmosphère si particulière: 

Le "capitaine" de notre barque accoste alors un petit kilomètre plus loin et nous invite à descendre. Direction un autre marché, mais cette fois-ci sur la terre ferme. Nous sommes accueillis par le le jeune manager de notre logement qui se confond en excuses car le guide anglophone qui devait nous accompagner au marché flottant lui a fait faux bond (panne de réveil?). Il nous propose alors de nous faire payer la moitié du prix pour l'activité (7 € au départ, ce sera donc 3,50 €...). Il nous emmène alors dans les petites rues de la ville qui sont envahies de petits marchands (parler de marchandes serait plus exact car une écrasante majorité de femmes tiennent les échoppes pendant que les hommes refont le monde au bistrot ou accoudés à leurs scooters) vendant en vrac fruits, légumes, viande de porc, poulet, bœuf, rat, grenouille, poissons frais (souvent vivants), épices, gâteaux de riz... Un éventail de couleurs, odeurs et saveurs incomparable que nous présente avec passion notre guide, prêt à tout pour nous rendre ce moment inoubliable. Il nous fait déguster un tas de choses. J'ai rarement mangé autant avant 7h. 

 

Notre guide nous emmène également découvrir la fabrication artisanale de nouilles et de produits à base de noix de coco (huiles, bonbons, alcool...) avant de nous inviter à regagner la barque pour le retour à la pension. Il est 8h30. Un lundi matin très efficace. 

Juste le temps de souffler et nous enfourchons des vélos en compagnie de notre guide, Chuen (pas certain de l'orthographe...:)) et de 2 jeunes américaines de San Diego. Le coup de pédale est dynamique, il ne s'agit pas de traîner en route. Le temps d'apprivoiser la bicyclette aux dimensions vietnamiennes, nous nous arrêtons dans une fabrique de poterie. Pas grand intérêt mais l'occasion de faire connaissance avec notre guide à l'humour ravageur. Elle veut nous épater avec ses quelques mots de Français et là, elle nous sort, spontanément (pour être tout à fait juste, je lui ai demandé de répéter une deuxième fois pour la vidéo): 

La balade se poursuit avec la visite d'une petite usine de riz. Contrairement au Nord qui produit deux récoltes par an, le Delta du Mekong, grâce à son climat favorable, en produit trois. C'est pour cette raison que l'énorme majorité de la production vient de cette région. On y découvre alors les différentes variétés et qualités ainsi que les habitudes des Vietnamiens qui consomment en moyenne 3 portions de riz par jour.

Cette promenade à vélo est surtout l'occasion de discuter un peu avec notre guide. Elle nous explique par exemple pourquoi elle garde pull et chaussettes malgré la chaleur ambiante: les vietnamiennes accordent une grande importance à leur couleur de peau, qui doit être la plus pâle possible. Avoir une peau hâlée ou mate indique que vous travaillez probablement dans les plantations de riz ou en tous cas en extérieur alors qu'une peau plus blanche révèle une certaine noblesse et cela a une grande influence sur le regard des gens. Nous passons ces quelques heures à échanger sur les traditions de son pays et en retour, elle nous bombarde de questions sur l'Europe et notre mode de vie. Bref, on refait le monde... 

Le Doc

Nous filons ensuite rendre visite à une véritable célébrité au Vietnam, un docteur en médecine traditionnelle bardé de diplômes que de nombreuses personnes viennent solliciter pour toutes sortes de maux. Dans son "cabinet", de grandes vasques remplies de différentes variétés d'herbes, étiquetées en fonction de leurs indications. Au mur, une quarantaine de diplômes et autres attestations qui en jettent. Lui nous jette un regard et s'allume une cigarette.

Il nous autorise à aller voir dans la pièce du fond où un homme soigne ses problèmes de dos avec un "cup massage", des petits pots qu'une assistante fait brûler avant de les placer sur le dos du patient pour un effet "ventouse" assuré. Cela semble tout de même très douloureux mais d'une efficacité sans pareil pour les maux de dos et l’élimination des toxines paraît-il. Voyez plutôt le courageux:

La suite de la promenade se poursuit avec la visite d'un temple bouddhiste. Y vivent 8 moines et 6 orphelins, en général des enfants qui ont été conçus hors mariage et que les parents ne peuvent reconnaître, sous la pression familiale et le poids des traditions. Les moines s'occupent alors de ces enfants. Moment très touchant de notre journée. La guide nous rassure un peu sur notre présence en ce lieu, m'assurant qu'ils sont heureux d'avoir quelques visiteurs parfois. 

L'itinéraire s'achève dans la joie et la bonne humeur avec la visite d'une école primaire. Que du bonheur: 

Nous rentrons alors à la pension, il est midi! La matinée a été bien remplie, nous décidons de profiter de l'endroit l'après-midi pour un peu de lecture, trier les photos et se reposer.

Au moment d'écrire ces lignes, il est minuit bien tassé, je suis niché dans un hamac juste au-dessus de la rivière d'où proviennent d'étranges bruits non identifiables... Passez une très belle journée ou soirée et surtout n'hésitez pas à commenter! 

À très vite


4 commentaires

  • Quelle superbe aventure ! Les photos sont magnifiques ? Belle plume Val !
    Chouette de vous suivre. Allez, profitez bien les copains.
    Bisous neigeux/pluvieux de Hambourg ?

    Julie et Guillaume
  • Coucou les baroudeurs avec votre voyage vous nous faites rêver profiter à fond bisous

    Fermeuse
  • Un plaisir a vous savoir heureux Marraine et john

    guidon
  • Un plaisir de vous lire! Pouvoir suivre à distance vos aventures apporte un peu d’exotisme dans notre quotidien tout gris!

    Ophélie Huvenne

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés